03 juillet 2008

De la lâcheté comme vertue :

Pour patienter jusqu'à des films (parce que j'en ai), v'là un brouillon de texte que j'avais fait y a longtemps. Alors y a peut-être des fautes, et c'est pas super construit mais c'est mieux que rien... Et pis je le referait mieux et je le reposterai ! A bon entendeur salut !

La lâcheté a toujours été perçue comme honteuse. Bien que respectables, les hommes lâches ne sont pas reconnus et subissent le pesant regard des autres. La pleutrerie est une vertu au même titre que le courage. Bien que contraires, aucun de ses deux mots, à mon sens, ne mérite d’être rejeté (bien que pour moi le courage n’est qu’une forme honorable de bêtise). Il faut plus de maîtrise et de ruse à exercer la lâcheté qu’à se montrer courageux. En effet, la lâcheté n’est pas synonyme de faiblesse comme le laisse entendre la plupart des dictionnaires, la couardise n’est pas aisé et n’est pas à la porté du premier malingre venu. L’entreprise de la lâcheté qui consiste à éviter tout problème et tout combat perdu d’avance n’est pas une mince affaire et nécessite une réflexion de tous les instants. A tout moment de la journée (la nuit le couard se repose), il faut regarder autours de soi, connaître le chemin, chaque issue de secours est à repérer. L’Œil du pleutre est sans cesse attiré par des silhouettes l’entourant bien que son regard ne croise jamais celui d’un grand. Le stresse est omniprésent et il doit savoir improviser lorsque cerné par les problèmes et les combats il se doit de fuir sans perdre sa fierté qui, d’année en année, se fait de plus en plus petite à mesure que les complications grossissent. Lorsque l’on reproche à un lâche sa lâcheté il répond de son dicton favoris : « il vaut mieux être un couard vivant qu’un courageux mort » (point de vue que les courageux supposés dont on n’a jamais vu d’eux un seul acte prouvant leur réputation contestent sur l’honneur).
L’honneur ! Voilà bien le mot le plus inutile entre tous. Qu’est-ce que l’honneur ? C’est une notion vague que l’homme s’est inventé pour avoir à souffrir. Chez les animaux, le mâle vaincu reconnaît sa défaite et baisse la tête. Chez les hommes, cet honneur leur interdit de baisser la tête et ils persistent à la garder levée, regardant effrontément celui que jamais il ne pourront vaincre.
Bien sûr, certains lâche le deviennent tellement qu’ils en meurent (j’entends par là cesser de vivre)… Je m’explique : lorsque tout devient danger tout est alors à éviter pour le pleutre. Il se terre chez lui et n’ose plus sortir, et lorsque vraiment il n’y a aucun moyen de se défiler (école obligatoire, travail…) il ne parle à personne. L’amitié, l’amour, toutes ces notions indispensables le lâche passe à côté pour son plus grand malheur.
La lâcheté est donc à consommer avec modération.

Posté par JM prod à 17:57 - - Commentaires [13] - Permalien [#]


Commentaires sur De la lâcheté comme vertue :

    oui, en effet le texte date !
    Mais je l'aime bien ( surtout la derniére phrase, conclusion du texte, mais imcomplete à mon gout : comment faut il consommer le courage? Enfin bon...)

    Posté par Clémentine, 03 juillet 2008 à 23:57 | | Répondre
  • Oo

    ... on dirait pas que c'est un djeuns de 16 ans qui a écrit ça !
    je recommence à lire parce que c'est vraiment pas facile à comprendre du premier coup.

    Posté par Lény, 04 juillet 2008 à 11:34 | | Répondre
  • XD

    Comme tu dis c'est vraiment très mal construit; et plein de fautes !
    ...
    texte digne d'un très grand ***
    si si !
    j'peux rien dire de plus

    Posté par Lény, 04 juillet 2008 à 11:39 | | Répondre
  • Réponse :

    Lény : Euh... Je comprends pas ton commentaire...

    Posté par Benjamin, 04 juillet 2008 à 13:56 | | Répondre
  • Il y en a qui boivent un peu trop par ici (hein Mylène) !

    Posté par Clémentine, 04 juillet 2008 à 19:50 | | Répondre
  • oups

    MDR
    Clém vient de me dire ce qu'elle a compris de mon commentaire précédent, et si t'as compris la même chose, ça fait très peur, alors je m'explique, en effet c'est anbigüe
    ... mais drôle quand même
    bref:

    "Comme tu dis c'est vraiment très mal construit; et plein de fautes !" => ironique
    "..." => sans mot
    "texte digne d'un très grand" => bravo
    "***" => ça c'est trois étoiles comme pour la notation des hôtels !!! >< ça veut pas dire con :$

    Posté par Lény, 04 juillet 2008 à 22:35 | | Répondre
  • ba toute suite on comprend mieux XD

    Posté par Clémentine, 05 juillet 2008 à 10:48 | | Répondre
  • Réponses :

    Lény : Ah bah oui... Dit comme ça...

    Clémentine : N'est-ce pas ?

    Posté par Benjamin, 05 juillet 2008 à 13:53 | | Répondre
  • Poil au nez !

    Posté par Kilroy, 05 juillet 2008 à 23:29 | | Répondre
  • hé ?!

    Et le film tant attendu ojd alors ??! Toujours pas là...
    Demain peut-être ? *espoir*

    Posté par camille, 06 juillet 2008 à 23:43 | | Répondre
  • Lény

    oui
    *espoir*
    il arrive, je le sais !

    Posté par Lény, 07 juillet 2008 à 13:47 | | Répondre
  • euh

    pourquoi j'ai écrit Lény en titre de commentaire aussi ?
    tsss...

    Posté par Lény, 07 juillet 2008 à 13:48 | | Répondre
  • qu'est-ce que je disais !
    le film est arrivé
    ahah :p

    Posté par Lény, 07 juillet 2008 à 14:31 | | Répondre
Nouveau commentaire